Effet de dilution: L’effet de dilution est provoqué par les augmentations de capital. On distingue trois types de dilution. La dilution du capital, la dilution des bénéfices et la dilution du pouvoir.  La dilution du capital se traduit de la manière suivante: Admettons qu’une société a un capital de 2 millions d’Euros, des réserves de 6 millions d’Euros et a émis 20 000 actions d’un montant nominal de 100 €. La valeur mathématique d’une action est de 6 millions + 2 millions d’Euros divisés par 20 000 = 400 €. Admettons que les conditions de l’augmentation de capital de cette société soient de une action nouvelle pour une ancienne. La valeur mathématique de l’action s’en trouve réduite de moitié, c’est à dire 200 €. Cela lèse considérablement l’ancien action-naire et favorise fortement le nouveau puisque ce dernier va acheter 100 € un titre qui en vaut 200. Le remède contre cet effet de dilution du capital consiste à attacher à chaque action un droit de souscription à l’augmentation de capital. Dans le cas présenté, il faudra détenir un droit de souscription pour acquérir une nouvelle action. Ainsi l’ancien actionnaire est protégé contre cet effet de dilution. S’il ne veut pas participer à l’augmentation de capital, l’ancien actionnaire vendra son droit de souscription sur le marché financier et compensera en numéraire la dilution du capital que représentent ses actions. Quant au nouvel actionnaire, pour participer à l’augmentation de capital, il devra acheter sur le marché un droit de souscription représentant le droit d’accès aux nouvelles actions et aux réserves. Pour ce qui est de la dilution des bénéfices et du pouvoir, il faut savoir que le droit de souscription n’est d’aucun remède.

En effet, dans le cas que nous avons présenté, l’ancien actionnaire s’il ne souscrit pas à l’augmentation de capital verra ses bénéfices par action et son influence dans les décisions de la société divisés par deux. Le seul moyen de pallier cet inconvénient est encore de participer à l’augmentation de capital. Voir à droit d’attribution, droit de souscription ainsi qu’à augmentation de capital.

 

RETOUR AU DICTIONNAIRE